Débat

Vous pouvez placer votre réaction ci-dessous. Nous vous rappelons que les idées et les opinions avancées au cours de cette discussion doivent se référer à des alternatives postcapitalistes ou à leurs composantes. Nous pensons à des alternatives qui peuvent effectivement défier le capitalisme néolibéral et le remplacer quand il sera prêt à s’effondrer.

Le point de départ de la discussion est le postcapitalisme tel qu’il est proposé par les initiateurs de ce site. Comme nous l’avons expliqué, l’essentiel de cette proposition est une structure économique dans laquelle il n’y a plus d’argent en circulation dans le processus de production des biens et des services. Dans laquelle, de plus, les revenus acquis par le travail, l’investissement de capital ou la livraison de matières premières sont remplacés par un budget plus ou moins égal périodiquement alloué à tous. L’unique prestation exigée de tous en retour, c’est l’évidence même, est le travail. L’avantage principal d’une telle alternative comparée au capitalisme néolibéral est que l’activité humaine sur notre planète n’est soumise à aucune limitation à part celle de la soutenabilité de l’environnement. Tout ne dépend plus de la question du financement, par opposition au capitalisme. Ce dernier ne permet aucune activité sans financement préalable, et les moyens financiers sont toujours insuffisants pour les besoins humains et environnementaux parce que le capitaliste, comme nous l’avons expliqué dans nos livres, doit constamment et nécessairement toujours transférer plus de moyens en sa faveur pour pouvoir tenir tête à la concurrence ruineuse. Le postcapitalisme n’a aucun besoin financier pour son activité en faveur de la prospérité et du bien-être de la population mondiale ou en faveur de l’environnement. Il lui faut uniquement réunir le know-how requis, les moyens de production et le travail qui, comme nous l’avons dit, sont gratuits parce que l’argent est exclu du processus de production. Le seul rôle attribué à l’argent est la limitation par le budget périodique de la consommation globale des biens et des services gratuits à un niveau qui ne dépasse pas la soutenabilité de l’environnement. Le postcapitalisme utilise donc l’argent en faveur de la protection de l’environnement. Par ailleurs les activités économiques en faveur du bien-être et de la prospérité de la population mondiale ne connaissent aucune entrave, ni matérielle, culturelle, personnelle, financière, sociale ou de tout autre quelconque point de vue.

 

Publicités

2 Responses to Débat

  1. cupfoundation dit :

    Supprimer la monnaie n’améliorerait en rien la situation économique mondiale, au contraire. Il y aurait régression à imposer la pénibilité d’une vie en autarcie, à cultiver son jardin et à élever chacun deux vaches et quatre poules.
    Le vrai post-capitalisme n’est pas une alternative au capitalisme mais un nouveau secteur basé sur l’économie numérique des biens immatériels à cout marginal nul, un artisanat culturel numérique, résistant à la spéculation, sans besoin d’entité « grande entreprise », basé sur une monnaie mondiale dédiée et respectant les principes du Partage-Marchand (voir « Merchant Sharing » sur arxiv.org). Ce n’est que parce qu’il y a cette nouvelle croissance possible, avec de nouveaux emplois (en plus très motivants), que l’on pourra envisager une transition énergétique et financer un développement durable. L’écologie ne se décrète pas, elle exige un financement. Détruire ou attendre la destruction du capitalisme n’est assurément pas la solution. Ce n’est pas parce qu’il existe des abus qu’il faut tout jeter. Merci d’analyser ma proposition sur le Partage Marchand.

    • chmike dit :

      Pourquoi définissez vous avec autorité que le post capitalisme serait un nouveau secteur de l’économie où l’on échangerait des produits immatériels (information) à valeur marginale nulle?

      Il me semblerait que le post capitalisme devrait être un modèle de fonctionnement socio économique très différent du captialisme, tout comme le communisme est différent du capitalisme. On ne peut avoir simultanément l’un et l’autre.

      On peut avoir une économie d’échange de produits immatériels et un fonctionnement socio économique capitaliste. Ce n’est pas antinomique.

      J’ai l’impression que vous usez de cet abus de langage pour donner plus d’importance à votre thèse fétiche qu’elle n’en mérite. On est très loin d’un modèle socio économique alternatif au capitalisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :